Le bénévolat lorsqu’on en accepte le principe est un véritable sacerdoce, une profession de foi qui nous engage vers un don de soi.
C’est donc tout naturellement que chaque membre actif de notre association qui partage cette conviction, se doit d’exécuter sa tâche au mieux, sans la négliger sous prétexte qu’il n’est pas soumis à une obligation de résultats.
Au FCVALFF , nous devons tous assimiler cette notion très importante et nous investir sans compter pour créer le cadre idéal de l’épanouissement de notre association, en gardant tous à l’esprit que le bénévolat n’autorise pas la médiocrité.